Les symptômes de la paix intérieure

Développer le lien à soi


Image Paix


Voici quelques symptômes de l’intérieur


  • Tendance à penser et agir spontanément guidé par son intuition personnelle plutôt que conditionné par les expériences les peurs du passé.
  • Une grande capacité à apprécier chaque moment.
  • Un manque total d’intérêt pour juger les autres.
  • Un manque total d’intérêt pour se juger soi-même.
  • Un manque total d’intérêt pour interpréter les actions des autres.
  • Un manque total d’intérêt pour tout ce qui est conflictuel.
  • Une perte totale de la capacité de se faire du souci.
  • Des épisodes fréquents et intenses d’appréciation de la vie en général et de soi-même en particulier.
  • Des sentiments très agréable d’unité avec les autres et avec la nature.
  • Des attaques répétées de sourire, de cette sorte de sourire qui vient du cœur et passe à travers les yeux.
  • Une tendance croissante à laisser les choses se produire, plutôt qu’à essayer de les forcer à se produire.
  • Une capacité de plus en plus grande à aimer les autres aussi bien que soi-même et une envie d’aimer de plus en plus forte.

Si vous présentez un ou plusieurs des symptômes mentionnés ci-dessus, sachez que votre état est probablement irréversible.

Est ce le lien à soi-même qui permet de développer le lien aux autres ou bien serait ce l’inverse, un lien aux autres bien vécu permettrait de construire un lien bienveillant avec soi ?

La théorie de l’attachement de John Bowlby, (1907-1990) nous apprend que l’attachement est un besoin primaire tout comme se procurer de la nourriture. C’est dans les tous premiers âges de la vie que s’effectue cette transmission du lien.
Cet apprentissage quand il peut être vécu selon des modalités satisfaisantes et sécurisantes rejaillira sur l’ensemble des relations construites tout au long de la vie … et servira de base à la relation à soi.

“Il n’est jamais trop tard pour avoir une enfance heureuse” -Erickson-

Ou plus précisément il n’est jamais trop tard pour se (re)construire une enfance heureuse et avoir un bon lien à soi.

Grâce à l’hypnose éricksonienne chacun(e) peut expérimenter ce bon lien à soi, porteur de renouveau et de belles énergies.
Le lien à soi permet de se connecter à soi, d’être mieux conscient de ses valeurs, de ce qui nous guide dans la vie, de pouvoir faire confiance à nos intuitions, de rencontrer ces parties de nous intimes que nous avons l’habitude de délaisser, d’être mieux à l’écoute de nos besoins et de nos limites … et aussi d’être plus en rapport avec l’autre, d’être plus attentif à ce qui passe autour de soi et dans son environnement …

C’est aussi une autre manière d’exister au monde et d’envisager sa vie. Le lien à soi et à la vie qui coule en soi permet également de se sentir plus en confiance, plus en congruence avec soi-même dans ses actions au quotidien, de retrouver une confiance plus ajustée à qui l’on est et gagner en estime de soi.

Frédéric Desprès – Hypnothérapeute à Chartres et à Toulouse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *